Sous le ciel de Provence 

(Era di venerdi 17)   -   (Quatre pas dans les nuages)



Réalisateur: Mario SOLDATI
Assistant Réal.: Jean BASTIA, Alain ROUX
Scénario: Cesare ZAVATTINI, Piéro TELLINI, Aldo DE BENEDETTI
Adaptation: Marc-Gilbert SAUVAJON
Dialogues: Marc-Gilbert SAUVAJON
Musique: Paul MISRAKI
Images: Nicolas HAYER
Montage: Christian GAUDIN
Décors: Robert GIORDANI, Jean MANDAROUX
Production: Cité Films, Giuseppe AMATO
Directeur de prod.: Walter RUPP
Son: Pierre CALVET
Tournage: 26 mars - 14 mai 1956
Procédé: Couleurs Eastmancolor
Genre: Comédie
Durée: 1h 37
Sortie: 7 novembre 1956, à Cannes
20 février 1957, à Paris
Détails du film précédent   Retour vers la liste des films de Fernandel   Détails du film suivant  

Une affiche originale du film.

 Interprétation:
FERNANDEL (Paul Verdier), Giulia RUBINI (Marie), Suzet MAIS (Juliette Verdier), ANDREX (Frédéric), Alberto SORDI (Mario, le chauffeur d'autocar), Fosco GIACCHETTI (Antonio, le père de Mario), Tina PICA (tante Camille), Leda GLORIA (Lucia, la mère de Marie), Roberto RISSO (Gino, le frère de Marie), Renato SALVATORI (Gino), Jean BROCHARD (le comerçant voyageur), Henri ARIUS (le chef de gare), Charles DECHAMPS (le pensionnaire), RAYMONDE (l'institutrice), Georges CUSIN (le contrôleur), Manuel GARY (le brigadier), Dany CARON, Fabienne CLERY, Manuel GARY, Max MOURON, Martial REBE, etc.

Extrait du film

Résumé:
Affligé d'une épouse acariâtre et de deux marmots, Paul Verdier, représentant en confiserie de Marseille, rencontre une première fois dans le train, une seconde fois dans le car, une jeune femme dont la tristesse l'émeut. Tout à coup, elle se confie à lui. Enceinte et abandonnée, elle craint la colère paternelle, Paul ne pourrait-il passer pour son mari pendant un court moment. D'abord surpris, Paul finit par consentir devant le désarroi de Marie. Et d'abord, tout se passe à merveille, un grand repas a lieu, les voisins, le curé accourent. Il va ainsi découvrir les joies d'une vie de famille paisible, lui qui subit tant de scènes de ménage avec son acariatre bonne femme. Le lendemain, après que Paul ait dormi seul dans la grange, la supercherie est découverte, mais le pardon arrive vite. Paul gardera le souvenir de sa bonne action et de la tendre Marie.


Critiques:
" [...] la personnalité de Fernandel est trop éclatante pour ce rôle modeste !"
Pierre LAROCHE, Le Canard enchaîné, 27 février 1957

"Mario Soldati est en fin de carrière (cinématographique, il continuera ensuite à écrire des romans) quand il accepte de transposer en Provence et avec Fernandel le sujet de "Quatre Pas dans les nuages", le classique de Blasetti. L'intrigue est la même : un brave représentant de commerce croise dans le train une fille mère éplorée rentrant dans sa famille et accepte de se faire passer pour le mari. Le remake a les mêmes qualités de coeur que l'original, mais Fernandel - succédant à Gino Cervi, le Peppone de Don Camillo - en fait des tonnes. Principal intérêt de ce divertissement gentillet : il passe rarement à la télévision !"
Aurélien Ferenczi, Télérama, 28 juillet 2001

Anecdotes:
Pour cette transposition provançale du fameux "Quatre Pas Dans les Nuages" d'Alessandro Blasetti, Fernandel reprend, dans une composition pleine d'humour et de sensibilité, le rôle tenu par Gino Cervi en 1942.



Télécharger la jacquette de la cassette vidéo
Jacquette de la cassette vidéo VHS


Achetez la vidéo du film:
Le site de vente en ligne de produits culturels La vidéo V.H.S. du film.
ou vidéo V.H.S. du film chez TF1 Vidéo.


Détails du film précédent  Film précédent Retour vers la liste des films de Fernandel
Liste des films
Film suivant  Détails du film suivant


 © Copyright DIGGI ()
Tous droits réservés DIGGI Services
Retour vers la page principale
Page principale