Si ça peut vous faire plaisir 

(L'aventure de Gonfaron)



Réalisateur: Jacques DANIEL-NORMAN
Assistant Réal.: Roger BLANC
Scénario: Pierre BENARD, Robert DANGER
Adaptation: Jean MANSE, Roger VITRAC, Jacques DANIEL-NORMAN
Dialogues: Robert DANGER
Musique: Vincent SCOTTO
Images: André GERMAIN
Montage: James CUENET
Décors: Robert HUBERT
Production: Nouvelle Société Pathé-Cinéma
Directeur de prod.: Paul RAYBAUD, Edouard LEPAGE
Son: Robert BIARD
Tournage: 28 janvier - 8 mars 1948
Procédé: Noir et Blanc
Genre: Comédie
Durée: 1h 40
Sortie: 1er septembre 1948, à Paris
Détails du film précédent   Retour vers la liste des films de Fernandel   Détails du film suivant


Une affiche originale du film.

 Interprétation:
FERNANDEL (Martial Gonfaron), Antonin Berval (Viala) / Auguste Mourriès (Massiéra) / Fernand Sardou (Joseph Castanino) / Julien Maffre (le facteur) / Henri Arius (M. Pilule) / José Casa (M. Camoin) / Marsheil (Favoli) / Jean-François Martial, Arlette Merry (Ginette) / Mona Dol (Pauline) / Ketty Kerviel (Lyska) / Jackie Rollin (la fleuriste) / Mag Avril / Mathilde Alberti, etc.

Extrait du film

Résumé:
Dans leur magasin de couronnes mortuaires à Cassis, les époux Viala célèbrent leurs noces d'argent au milieu de leurs amis. Soudain, Viala aperçoit à la vitrine une jeune femme qui l'observe. Embarrassé, il convie aussitôt ses copains à faire une partie de pétanque, ce qui lui permet de s'adresser à la jeune femme, Ginette, en des termes qui ne trompent guère son copain Gonfaron. Viala achète son silence et Gonfaron lui répond par son invariable "Si ça peut vous faire plaisir". Une expression banale qui risque de l'entraîner dans une aventure pleine de péripéties et de quiproquos. En effet, monsieur Viala a pris un billet de loterie avec sa petite amie Ginette. Il gagne le gros lot mais est fort embarrassé vis-à-vis de sa femme. L'ami Gonfaron, magasinier chez le commissaire-priseur, se trouve à point nommé pour lui sauver la mise. Viala affirme à tous qu'ayant gagné ensemble, il va partager avec lui et de plus, il fait passer l'innocent Martial pour l'amant de Ginette. Jeu dangereux, car Ginette s'aperçoit peu à peu que Gonfaron a bien des qualités...


Critiques:
"Egal à lui-même, Fernandel est pour beaucoup dans les résultats comiques du film, tout en restant un être humain doué de vie et de sensibilité."
La Cinématographie française, 28 mai 1948.



Achetez la vidéo ou le DVD du film:
Le site de vente en ligne de produits culturels La vidéo V.H.S. du film.
Le site de vente en ligne de produits culturels La vidéo V.H.S. du film.
Le site de vente en ligne de produits culturels La vidéo V.H.S. du film.


Détails du film précédent  Film précédent Retour vers la liste des films de Fernandel
Liste des films
Film suivant  Détails du film suivant


 © Copyright DIGGI ()
Tous droits réservés DIGGI Corporation
Retour vers la page principale
Page principale